Suivant les recommandations du rapport de Jean-Marc Borello "Donnons les moyens de l’inclusion" rendu public mardi 16 janvier, le gouvernement inscrit les contrats aidés dans une logique de parcours fléchés uniquement sur le secteur non marchand, à travers la création d’un Parcours emploi compétences (PEC).

Il est demandé aux préfets de région de sélectionner localement les différents types d’employeurs non lucratifs les plus à mêmes de favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du parcours. Pour les associations et les collectivités locales, cette mesure corrige en partie l’annonce du gel de contrats aidés de la fin 2017.

Une circulaire de la Ministre du travail, Muriel Penicaud, aux préfets de région, publiée le 11 janvier, détaille les modalités de mise en œuvre de ce Parcours emploi compétence (PEC), d’ores et déjà opérationnel. Les deux principales caractéristiques de ce nouveau dispositif sont les suivantes :

  • Les employeurs seront strictement sélectionnés et auront des obligations précises et contrôlées de compétences à acquérir par le salarié recruté. Ils « devront mettre en œuvre tout ce qui permet aux personnes de s’insérer durablement, à savoir un triptyque : emploi, formation et accompagnement personnalisé » a expliqué la ministre.
  • Un suivi plus intense du nouveau salarié est prévu avec une aide à la prise de poste en cas de besoin, une évaluation des compétences de l’employé, une aide à la construction d’un projet professionnel ou à la recherche d’un autre emploi à la sortie.
    => En instaurant les Parcours emploi compétences, le gouvernement supprime les Emplois d’avenir mais en reprend ce qui en avait fait l’efficacité : un accompagnement et une articulation avec une formation.

 

Lien vers l'article complet

Lien vers le rapport de Jean-Marc Borello "Donnons-nous les moyens de l'inclusion"

 

Source : La Ligue de l'enseignement - https://laligue.org

 

NOS PARTENAIRES
  • 1
  • 2
  • 3

Plateforme d'information et d'orientation des bénévoles